C’est la RENTRÉE !

Mis en avant

Dans ce contexte un peu particulier, où la nature reprend ses droits et nous rappelle que nous avons des devoirs envers elle, il est temps de revenir au lycée, mais au fait, pourquoi ?

Et bien je pense que chacun, en fonction de sa personnalité, ira de sa réflexion : en apprendre plus sur le monde, rencontrer de nouvelles personnes, maitriser de nouvelles compétences, faire de nouvelles expériences ou se forger une identité solide à l’aide de modèles inspirants.. Je retiendrai 2 motivations :

  • Muscler son cerveau demande méthodes et habitudes que les professeurs savent et tentent de vous enseigner ! J’aurai tendance à vous citer l’exemple de ce jeune élève sportif de Haut-niveau qui m’a dit il y a quelques jours, alors qu’il venait de terminer l’épreuve écrite en SVT, que s’inscrire au CNED ne lui avait pas suffit, que s’exercer régulièrement à faire des exercices en conditions réelles lui avaient cruellement manqué même s’il avait appris ses cours ! Vous venez donc ici acquérir des habitudes, des méthodes, qui vous serviront toujours dans votre vie, quelles que soient vos choix futurs, réorientations professionnelles éventuelles,…

« Les habitudes de l’esprit, sont les économies de la mémoire »

Citation de Rivarol
  • L’école, c’est pas juste un endroit à imprimer des diplômes pour avoir un job : C’est avoir accès à de nombreux savoirs et savoirs-faire qui vous permettront de décider par vous-même. Vos professeurs sont des passionnés de la ou des discipline(s) qu’ils enseignent. Ils vont tenter de répondre à vos questions, et ils vont tenter de vous donner envie d’aimer apprendre, d’avoir le gout d’en savoir plus sur des sujets que vous ne connaissiez pas avant ou que vous aviez vus autrement ! On peut tout apprendre par coeur mais on ne retient bien que ce que l’on a su redire et surtout ce que l’on a appris avec le coeur !

Pour les élèves de Première et de Terminale je vous invite à visiter la page intitulée « Nouveau Bac 2021 » : cliquer ici !

BONNE RENTRÉE !

Mme GOVIGNON, professeur de SVT au Lycée Comte de Foix

La 1e séance de la rentrée scolaire – rappels

Mis en avant

  1. Les coordonnées de votre professeur de SVT,
  1. Consignes de bonne cohabitation,
  • Ponctualité,
  • Travail régulier – Apprendre, réaliser le travail demandé, récupérer les cours manquer afin d’éviter d’accumuler des lacunes. Nombreux travaux seront stockés sur Classroom.
  • Curiosité, participation en classe, être critique, mais toujours en faisant des propositions argumentées et constructives – Tenez-vous au courant de l’actualité scientifique : exemple de sites web ; Au collège ceux-ci par exemple https://www.1jour1actu.com/science et https://science-et-vie-junior.fr ou au lycée celui-ci : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/
  • Entraide – Lors des travaux pratiques et activités de groupe, partager équitablement les tâches entre les membres du groupe de travail,
  • Respect de la salle et du matériel, laisser propres et rangés les lieux occupés,
  • Rituel de bonne conduite : rester debout en silence dès l’entrée en salle et à la sonnerie. C’est le professeur qui lance le cours et le clôt.

Une évaluation quotidienne du bon comportement de chaque élève mais aussi de la possession de votre matériel, de la bonne réalisation du travail demandé ainsi que de la participation sera réalisée.

  1. Emploi du temps : voir sur Pronote
  • Définition des groupes de classe et des groupes par discipline ou spécialité…
  • Réalisation d’un plan de classe si nécessaire.
  1. Fiche de renseignements :
  • Nom, prénom(s) classe,
  • Adresse email Educand.
  • Loisirs et occupations en dehors du lycée,
  • Souhaits d’orientation – Métier(s)

Document de rentrée scolaire au LCF : accès en ligne ici.

  1. Le matériel :
  • 1 livre pour 2 élèves, obligatoire à chaque séance (Il vous sera fourni le lien vers le livre en ligne dès que cela sera possible!)
  • 1 cahier ou un classeur , si cahier : réalisation des exercices possible en retournant le cahier : bien préciser la date de réalisation et le thème du cours auquel il est associé) , si classeur : toujours disposer de feuiles vierges, possibilité d’avoir des pochettes transparentes où glisser les photocopies, d’avoir des intercalaires pour séparer les thèmes ou bien les parties « TP », exercices, méthodes, devoirs surveillés.
  • Stylos pour écrire le cours, couleurs pour souligner ou colorier des documents (crayons ou feutres choix libre), crayon à papier taillé, gomme, 2 ou 3 feuilles blanches de type papier imprimante, calculatrice.
  • L’usage du numérique va croissant : pensez à faire valider vos compétences PIX auprès de vos enseignants (Cadre de référence EN : cliquer ici ; Tableau par Compétences : cliquer ici)
  1. Le programme de l’année :
  • Présentation des grands thèmes.
  • Présentation du livre comme outil de travail.
  • Proposition d’élaboration d’un fichier numérique de vocabulaire, de schémas clés, de techniques et pratiques expérimentales clés.
  1. Compétences générales évaluées :
  • 1)- Apprendre et utiliser des connaissances (mots-cles)
  • 2)- Maitrise de techniques (manipulations)
  • 3)- Exploiter des documents,
  • 4)- Capacité de synthèse (tâche complexe)
  • 5)- Savoir communiquer
  • 6)- Se responsabiliser, s’impliquer…

Voir la liste détaillée mais non exhaustive en fin d’article.

  1. Évaluation,

Au moins 3 notes par trimestre parmi lesquelles un devoir surveillé, des devoirs maisons réalisés seul ou en groupe, des interrogations orales des QCM en classe ou sur ClassRoom ou notation d’exposés oraux soutenus par un diaporama, des comptes-rendus de TP… Le cahier ou le classeur sera relevé au moins une fois dans l’année sans prévenir.

*******

Liste des capacités évaluées en SVT

  1. Savoirs et connaissances
  • Restituer des connaissances : des définitions, des organisations, des fonctionnements
  • Ordonner judicieusement ses connaissances
  1. Extraire et Organiser les Informations utiles
  • Énoncer, inventorier des faits, des informations..
  • Sélectionner les informations en rapport avec la question, le problème, le sujet d’étude..
  • Repérer des informations non prévues par un modèle explicatif
  • Décrire le comportement d’une grandeur : variations, valeurs remarquables (maximum, minimum, inflexions..) évolution par intervalle ou en continu, périodicité..
  • Reformuler, traduire, coder, décoder des informations à partir du réel ou d’un document.
  • Classer, hiérarchiser des informations…
  1. Raisonner

Initier une Démarche Scientifique

  • Organiser un raisonnement aboutissant à la formulation d’un problème,
  • Elaborer une méthode de résolution d’un problème,
  • Formuler une hypothèse et une conséquence vérifiable de cette hypothèse,
  • Élaborer un protocole expérimental,
  • Elaborer une méthode d’investigation,

Raisonner, Argumenter, Prouver

  • Exploiter un modèle pour prédire un résultat, une évolution passée ou à venir,
  • Confronter un résultat observé au résultat attendu,
  • Déterminer des conditions nécessaires et suffisantes,
  • Déterminer le degré de vraisemblance d’arguments non vérifiables expérimentalement,
  • Lier des connaissances, des informations dans une stratégie argumentative,

Déduire, Expliquer, Modéliser

  • Produire une déduction à l’issue d’un raisonnement,
  • Déterminer les acteurs, les actions et l’enchaînement des faits aboutissant à la situation qui doit être expliquée,
  • Construire un modèle explicatif,
  • Déterminer le domaine de validité des solutions obtenues,
  1. Réaliser techniquement

Techniques d’observation : Maîtriser des appareils d’observation et de mesure : microscope, loupe, balances, sondes..

Techniques manipulatoires

  • Réaliser et maîtriser des dispositifs expérimentaux : choix du matériel, étalonnage, prise de mesure, évaluation des incertitudes d’une mesure..
  • Maîtriser les techniques de traçage : dessin, graphique, tableau, schéma..
  • Respecter des consignes de travail, l’exécution d’un protocole
    Nettoyer et Ranger soigneusement le matériel en fin de séance de TP
  • Maîtriser le temps imparti à une activité

Techniques informatiques : Maîtriser les outils informatiques : acquisitions et traitements d’informations (EXAO, imagerie scientifique, bases de données, espace numérique de travail), gestion des fichiers et du bureau

Techniques de calcul  : Maîtriser des techniques de calcul : proportions, pourcentages, moyennes..

  1. Communiquer

Organisation du développement

  • Structurer un développement : organisation en paragraphes précédés d’un titre, références aux questions posées, mise en évidence des éléments majeurs du travail accompli..
  • Agencer, de façon cohérente par rapport au problème, les différents éléments du développement : ordre des paragraphes, des illustrations..
  • Maîtriser la prise de parole, un exposé oral : utiliser des notes, illustrer son propos, poser sa voix, capter l’attention de l’auditoire..

Représentations scientifiques

  • Concevoir un tableau : disposition des lignes et colonnes, libellés des entêtes des lignes et des colonnes, titre du tableau..
  • Annoter un dessin d’observation : titre précis, légende complète..
  • Concevoir une représentation graphique : choix pertinent du type de graphique, légende des axes et des courbes, unités des axes, titre..
  • Concevoir un schéma : choix pertinent des éléments figurés, disposition et dimension des différents éléments, choix et association des symboles et couleurs, légende (cartouche et dans le schéma), titre..
  1. Participer, s’Impliquer, se Responsabiliser
  • Expression écrite et orale,
  • S’exprimer dans un langage précis, évitant toute ambiguïté ou contresens,
  • Maîtriser le vocabulaire scientifique,
  • Faire régulièrement son travail personnel, chez soi, et/ou au CDI, en utilisant le site du professeur…
  • Relire ce qui a été fait lors du dernier TP (dans le classeur)
  • Relire le cours correspondant au chapitre étudié (dans le classeur, le livre, internet)
Grau Roig - Septembre 2020

Suivre l’ACTUALITE des SVT

Des revues en ligne :

Des Podcast à écouter :

Des chaines YouTube :

BIEN MANGER pour BIEN TRAVAILLER et BIEN DORMIR aussi !

L’être humain est hétérotrophe : il doit se procurer la matière organique nécessaire à sa croissance, au renouvellement de ses composants, à la production de son énergie. Il s’alimente ! On pense souvent en quantité : si on ne mange pas assez on a faim ! On parle un peu moins de la qualité et pourtant prendre en compte la diversité de ce que l’on mange est essentiel !

Commençons par qq définitions : 2 disciplines médicales traitent de l’alimentation : la Diététique et la Nutrition. Les différences sont détaillées ici : cliquer sur le lien. La DIETETIQUE comprend l’ensemble des règles qui doivent orienter dans le bon sens l’alimentation d’un individu ou d’une population, tout en respectant les pratiques alimentaires qui sont de nature culturelle. Son but est de permettre aux individus de garder ou de retrouver un poids stabSantéle, et de préserver ou d’améliorer leur santé. En ce sens, la diététique dite scientifique n’est guère différente de la nutrition, contrairement aux diététiques traditionnelles orientales (ayurvédique ou chinoise), ou encore aux diététiques alternatives (naturopathie, végétarisme). LA NUTRITION comprend ’ensemble des processus à l’œuvre dans la transformation des aliments qui permet d’assurer les fonctions métaboliques de l’organisme. Elle comporte deux aspects : un volet physiologique, qui étudie l’impact des nutriments (aussi bien « macro » que « micro ») sur les mécanismes biochimiques cellulaires, ainsi que les effets tissulaires d’un déséquilibre entre les « entrées » (l’énergie consommée) et les « sorties » (l’énergie dépensée) ; et un volet psychologique, qui analyse les comportements alimentaires individuels et collectifs, les sensations de faim, de soif et de satiété, ainsi que les comportements  déviants, les fameux troubles du comportement alimentaire, dont l’anorexie et la boulimie sont les plus connus.

Quels sont les liens entre le contenu de l’assiette et le sommeil ?

On sait qu’un bon éveil dans la journée favorise un bon sommeil la nuit dans l’assiette il y a des aliments qui vont être dynamisants et il y a des aliments qui vont être apaisants donc l’idée ça va être de bien choisir ses aliments et de bien choisir le moment au cours duquel on va les manger.

Que prendre au petit-déjeuner ?

Pour bien démarrer, il faut introduire dans son petit déjeuner une protéine : du fromage blanc, un morceau de fromage en fonction des tolérances individuelles vis-à-vis des laitages ça peut être du jambon ça peut être des œufs ça peut être du bacon du saumon fumé une protéine qu’on va associer à un produit céréalier : pain complet ou des céréales type muesli bio qu’on va associer à une boisson : ça peut être thé, café, ça peut être également un jus de fruits pressés ou un pur jus. D’autre part au petit déjeuner, le gras est permis ! En effet, le matin, le corps n’assimile pas de la même façon les graisses apportées par l’alimentation : le corps les utilise directement, sans les stocker.

Et pour le déjeuner ?

Au déjeuner, on peut manger de tout c’est le moment pour les carnassiers de manger la viande rouge qui est stimulante. En revanche, évitez les choses très sucrées qui vont favoriser les coups de pompe juste après le déjeuner.

Le goûter ?

Le goûter ça va être un moment important de la journée parce qu’il va finalement préparer au sommeil, à condition de manger ce qu’il faut pour préparer au sommeil, c’est-à-dire des fruits, des fruits secs, riches en magnésium minéral apaisant ; un laitage en fonction de sa tolérance, du chocolat noir également riche en magnésium, riche en tryptophane, précurseur de l’hormone de la sérénité.

Le dîner ?

On va éviter la viande rouge riche en protéines stimulantes. On évitera l’alcool on évitera les aliments trop gras difficiles à digérer. On favorisera les sucres lents type céréales complètes, le riz complet, les pâtes complètes, mais aussi les légumineuses, les pois cassés, les lentilles et les haricots secs. C’est là qu’il faut veiller à manger léger.

Un dernier conseil ?

Dernier petit coup de pouce : évitez les aliments trop sucrés, les sucres rapides type bonbons, gâteaux, céréales sucrées en plein milieu de l’après-midi, en plein milieu de la matinée pour éviter les somnolences. S’il y a trois choses à retenir c’est de manger une protéine le matin, ne pas zapper le goûter et le soir, évitez les protéines animales et plutôt misez sur des glucides lents pour tomber dans les bras de Morphée.

Ce sujet vous intéresse ? Il fait partie du contenu universitaire de certains masters comme ici http://formations.univ-poitiers.fr/fr/index/master-XB/master-XB/master-biodiversite-ecologie-et-evolution-JAMMH10F/parcours-genie-ecologique-JAMMOHIH/ecophysiologie-et-chronobiologie-JCADOMH7.html

Source de cet article : https://youtu.be/K5fgKz8xnuQ

https://www.photosforclass.com/search/alimentation